Olivier Maurer

*1976 // vit et travaille à Neuchâtel

 

Le corps humain est au centre des préoccupations artistiques d’Olivier Maurer, qu’il soit dessiné, sculpté ou mis à nu dans ses performances. Le dessin au trait lui permet de matérialiser son idée, tandis que la couleur exprime une dimension plus émotionnelle et vibratoire. D’un trait virtuose, il pose ses faisceaux de lignes de manière instinctive, atteignant une puissance expressive rare.

© Olivier Maurer

Ses figures humaines se révèlent au travers d’une multitude de lignes qui en suggèrent les contours. Elles se voient ainsi déformées, allongées et installées dans des positions tourmentées. Ses personnages anonymes, aux visages et aux mains exagérément agrandis, deviennent des créatures qui tendent parfois vers l’indéfinissable ou se métamorphosent en animal. Isolés sur un fond indéfini, dans un espace hors du temps, les sujets se détachent d’autant plus fortement.

Caractérisé par le dépouillement de la forme et l’utilisation de tons neutres ou de papier kraft pour les fonds, son langage formel peut laisser un sentiment déroutant d’inachevé. Cette esthétique assumée du non fini renforce l’expressivité de ses œuvres.

München

Pour cet artiste de nature hypersensible, tout comme ses aînés Egon Schiele et Henri de Toulouse-Lautrec, une excitation angoissée s’exprime dans ses œuvres, telle une émotion contenue qui doit prendre forme. Suite à une quête de spiritualité initiée il y a quelques années, son art aspire aujourd’hui à davantage d’équilibre, intégrant des thèmes fantasmagoriques, des figures moins torturées et une palette plus acidulée.

Des corps dessinés, il se tourne désormais également vers le corps humain en tant que moyen pour peindre. Lors de performances, il recouvre de peinture des corps nus, y dépose une feuille de papier Japon et applique certaines parties avec ses mains, choisissant des trajets dont la feuille gardera la trace. Les formes ainsi révélées ouvrent sur une infinité d’interprétations, évoquant tant l’humain, l’animal que le végétal.

De ses dessins de format parfois monumental à ses sculptures de petites dimensions se dégage une même démarche introspective. Olivier Maurer n’hésite pas à montrer, dans toute sa vulnérabilité d’être humain, la fragilité et les tourments universels de l’âme, provoquant une émotion saisissante chez le spectateur.

 

sc & dhl

 

Bio

Né en 1976 à Corgémont, Olivier Maurer pratique le dessin, la peinture et la sculpture en autodidacte, étudie la bijouterie-joaillerie à l’Ecole d’Art des Montagnes Neuchâteloises, puis durant une année le design industriel à l’ECAL. En 2013, il a achevé une formation de thérapeute en massage ayurvédique. Il a participé à de nombreuses expositions collectives, notamment à Munich, Bienne, et La Chaux-de-Fonds et des expositions monographiques à Berlin, Moutier, Saint-Imier, Nidau et Neuchâtel. Il vit et travaille à Neuchâtel.

n1050486128_47598_1430

 

DSC04947