Cyril Vandenbeusch

*1977 // vit et travaille à Genève

 

Avec son studio/labo photo installé pour l’occasion dans l’espace d’exposition, Cyril Vandenbeusch présente une série de portraits à taille réelle, réalisés avec la technique ancienne du collodion humide. Ses photographies de visiteurs développées in situ durant les trois jours de FLAAASH#2 rempliront progressivement l’espace jusqu’à former un mur de visages.

Cyril Vandenbeusch, Autoportrait, photographie au collodion humide, 10x12cm, 2012
Cyril Vandenbeusch, Autoportrait, photographie au collodion humide, 10x12cm, 2012

Afin de s’affranchir du format traditionnel des photographies issues de ce procédé, l’artiste a construit un atelier mobile de 2m x 2m dans lequel sont réunis la prise de vue et la production de la photographie, le collodion humide exigeant un temps très bref entre les deux opérations. Développées dans sa camera obscura, les photographies de 50 x 50 cm tirées sur plaques de verre acquièrent une aura quasi spectrale. Le négatif devient positif dès que la plaque est posée sur un fond sombre ; il en résulte un objet énigmatique, teinté de magie, qui joue sur les notions d’apparition et de disparition.

Malgré un format, une pose et un cadrage rigoureusement systématique, les photographies de Cyril Vandenbeusch révèlent de manière saisissante les spécificités de chacun de ses modèles. Avec une profondeur de champ de 4 à 5 cm, il parvient à focaliser l’attention sur certaines parties du visage, en particulier les yeux. Le photographe capte la profondeur et l’intensité du regard, tandis que le nez ou le contour du visage restent flous. Le niveau de netteté et la finesse du grain révèlent dans le même temps chaque ride, cicatrice ou imperfection de la peau. L’artiste ne cherche pas le portrait flatteur ; il choisit volontairement des optiques au rendu dur et contrasté qui accentuent la force expressive du visage, si bien que le résultat peut se révéler surprenant voire déstabilisant pour le sujet photographié. Cyril Vandenbeusch propose par ailleurs une démarche participative, invitant chaque modèle à intervenir sur sa propre image à l’aide d’outils mis à sa disposition.

Cyril Vandenbeusch, Sans titre, photographie au collodion humide, 50x50cm, 2015.
Cyril Vandenbeusch, Sans titre, photographie au collodion humide, 50x50cm, 2015.

Née au 19e siècle, la technique choisie par l’artiste nécessite un long temps de préparation et une grande précision dans son exécution. Chaque photographie devient ici objet et pièce unique, proposant une vision critique face à la surabondance d’images et de technologies actuelles. Le photographe choisit ses modèles et leur consacre un temps d’échange avant la prise de vue, positionnant son travail à contre-courant des selfies et autres futilités narcissiques contemporaines.

La notion de vanité, récurrente dans l’œuvre de Cyril Vandenbeusch, s’exprime tout particulièrement dans cette série de portraits qui questionnent notre condition d’être humain et notre rapport à la mort. Ses photographies ayant tendance à vieillir et à durcir les traits des visages, les modèles se retrouvent face à un miroir qui leur présente leur double à échelle 1/1, tout en les confrontant aux marques du temps. Paradoxalement, grâce au verre certes fragile mais inaltérable, ce sont eux qui jouiront d’une existence éternelle, nous rappelant ainsi la fragilité et la fugacité de l’existence humaine.

 

sc & dhl

 

Cyril Vandenbeusch, Faisan, photographie au collodion humide, 2013
Cyril Vandenbeusch, Faisan, photographie au collodion humide, 50x50cm, 2013

 

Bio

Né en 1977 à Genève, Cyril Vandenbeusch est diplômé de l’École supérieure des Beaux-Arts de Genève (aujourd’hui HEAD). Connu pour ses « interventions culinaires » qu’il a notamment présentées à Genève au Centre d’Art Contemporain, à la galerie Ex-Machina, au Théâtre du Galpon et à La Terrasse du Troc, à Lausanne à l’Espace Arlaud et aux Halles CFF et en Italie lors du Festival Rifrazioni, Cyril Vandenbeusch explore depuis peu le portrait à travers la photographie, s’intéressant en particulier à la technique du collodion humide. Il vit et travaille à Genève. www.cvdb.ch